Courrier adressé à Monsieur Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee :

Monsieur le directeur général,

Comme vous le savez, le pays est engagé dans un grand débat sur les retraites qui devrait déboucher à l'automne sur une nouvelle réforme. Pour éclairer ce débat dans nos colonnes, nous nous sommes adressé à plusieurs reprises à vos services afin d'obtenir des données concernant l'évolution des revenus par tranche d'âge ainsi que l'évolution parallèle des taux de pauvreté. Malgré toute la bonne volonté de votre service de presse, l'Insee n'a été en mesure de nous fournir que des données couvrant la période 1996-2007.

Vous conviendrez, je pense, que ce recul est très insuffisant pour apprécier l'impact des profondes évolutions structurelles qu'ont connues depuis un demi-siècle la société et l'économie françaises, ainsi que celles, parallèles, des mécanismes de redistribution. Et cela d'autant plus que le débat public sur les retraites est souvent centré sur les évolutions respectives supposées sur le long terme des revenus des générations les plus jeunes et des plus âgées.

Cet état de fait est d'autant plus incompréhensible que vos services exploitent sans discontinuer depuis 1956 des enquêtes régulières sur les revenus déclarés par les Français aux services fiscaux. Des changements méthodologiques significatifs sont certainement intervenus depuis lors, nous ne voyons cependant pas ce qui pourrait empêcher de fournir, comme c'est déjà fréquemment le cas dans d'autres domaines, un historique complet tout en précisant les précautions à prendre pour interpréter les données compte tenu des changements intervenus.

Nous n'ignorons pas que, suite notamment au rapport coordonné par Jacques Freyssinet en 2006 dans le cadre du Conseil national de l'information statistique (CNIS), l'Insee a engagé des travaux supplémentaires importants pour mieux appréhender les questions d'inégalités. Nous mesurons également les difficultés que suscitent pour le travail de l'Institut les projets de déménagement qui désorganisent vos services ainsi que les fortes restrictions budgétaires imposées par votre ministère de tutelle. Il nous semble néanmoins que l'insuffisance des informations actuellement disponibles sur les évolutions de long terme des revenus par tranches d'âge constituent un obstacle majeur à la qualité du débat démocratique sur la question des retraites.

Veuillez agréer, monsieur le directeur général, l'expression de nos salutations respectueuses,

Guillaume Duval

Rédacteur en chef d'Alternatives économiques.

Copies :

Monsieur Jean-Pierre Duport, président du bureau du Conseil national de l'information statistique (CNIS)

Monsieur Raphaël Hadas-Lebel, président du Conseil d'orientation des retraites (COR)